Interview Nathalie MIRONNEAU, une experte Executive Profiler.

Lors de son intervention à la CPAM de Toulouse, la praticienne Nathalie Mironneau nous a accordé un peu de temps afin de nous parler de son expérience au sein de cette institution établie depuis 1945.

        Pouvez-vous vous présenter ?

Question

« Bonjour, je suis Nathalie Mironneau, je suis coach professionnelle certifiée et Experte chez Executive Profiler depuis 2011.Mes champs de compétence relèvent du bien-être – à partir de 11 ans  pour permettre de faire des choix de vie en conscience.

Je suis titulaire d’un Master en Coaching et d’un deuxième Master en Coaching Santé que j’ai décrochés au sein de l’Institut de Coaching International (ICI Coach).Toujours au sein de l’ICI, je me suis spécialisée en CLEEN ( Coaching de libération des empreintes émotionnelles négatives) . Et enfin, je suis aussi prof de  Hatha Yoga. »

–        Pourquoi êtes-vous attachée à la méthode d’Executive Profiler ?

« La méthode d’Executive Profiler me permet d’effectuer un diagnostic psychologique individuel et collectif avant toute intervention en s’appuyant sur l’Intelligence Prismatique. Cette approche de la personnalité est simple à comprendre pour le bénéficiaire et en même temps une aide précieuse pour le praticien. 

Ce diagnostic m’aide à adapter mon discours en fonction des résultats de la personne qui est face à moi et de savoir choisir les bons mots pour l’accompagner. Au niveau des groupes, je sais à l’avance sur quel point de développement collectif je dois orienter mon accompagnement.

S’ajoutant à cela, cette méthode permet de prouver ce qu’on dit au client. Les résultats sont prouvables et mesurables. Et plus important encore, on arrive à décoder en fonction des résultats des choses non-dites par le client. 

L’encadrement de Magali et William Norrito et la formation continuelle sécurisent nos pratiques et élargissent notre champ d’action. Ce qui fait que dans un premier temps, nous praticiens, nous avons un sentiment de suivi et aux yeux de nos clients, nous démontrons notre curiosité et notre capacité à décoder leur comportement à l’échelle sociale. »

     Que pouvez-vous nous dire concernant votre expérience au sein de la CPAM de Toulouse ?

.

.

 

 

.

«  Tout d’abord, il s’agit du troisième service que j’accompagne.

La première fois, j’intervenais en tant que coach d’accompagnement investigation appréciative pour des membres du service Marketing de la Sécurité Sociale.

Le but était de construire l’avenir à 5 ans et la projection sur les valeurs. Cette intervention s’est faite sans Executive Profiler.

La deuxième intervention était avec le service de Communication de la Sécurité Sociale. Le but était, dans un premier temps, de déterminer le Talent psychologique de chacun avec 30 minutes de feedback individuel. Ensuite nous avons organisé une journée d’animation : voir les forces et faiblesses de chaque membre tout en faisant un focus sur les prismes, fonctions et attitudes, ainsi que de voir dans quelle situation les bénéficiaires mobilisent leur Talent individuel dans un collectif sous et hors pression.

Et enfin, pour cette dernière intervention, on avait les mêmes objectifs que la deuxième fois mais avec un enjeu supplémentaire qui était l’arrivée de trois nouveaux managers : il fallait aligner la nouvelle vision de travail des managers avec les habitudes de travail du collectif déjà constitué. S’ajoutant à cela les conséquences de la crise sanitaire de 2020 : le télétravail a engendré des difficultés à communiquer.

Pour cela on a organisé une journée d’animation, en présentiel, dans un cadre magique. »

        Quel était le cadre de cette dernière intervention ?

«  On avait à disposition un super amphithéâtre au centre de Toulouse avec tous les bénéficiaires ! »

        Quelles sont, d’après vous, les raisons du succès du coaching auprès de la CPAM ?

« L’une des raisons, je pense, c’était qu’on avait réussi à comprendre les forces de chacun, notamment à travers les feedbacks individuels de 30 minutes.

Ajoutant à cela, les échanges en collectif ont aidé à comprendre, et à accepter, que certaines personnes avaient des difficultés à communiquer ou à s’adapter rapidement aux changements. La méthode Executive Profiler facilite aussi la clarification par la direction des objectifs qu’elle se donne pour progresser avec l’équipe.

Et enfin, l’acceptation des forces et faiblesses de chacun a permis d’aboutir à un consensus de  travail qui tienne compte des besoins d’adaptation individuel. Chaque personne trouve du sens à son travail en fonction de sa zone de Talent. Le succès de cette intervention tient au fait que les membres de l’équipe acceptent de travailler ensemble avec leur différences et  en cohérence avec la vision de la nouvelle équipe de direction. »

Propos recueillis par Nour Tadjer.